Recherche

ok
A la une de la semaine Mouvements et nominations Bloc-notes
Notre agenda Evénementiel Les Ornais célèbres
LACOMBE Georges (Paul dit) (1868 - 1916)
 
  Georges LACOMBE naît à Versailles le 18 juin 1868. Sa mère, peintre et aquafortiste, lui enseigne la maniement du crayon et du pinceau. Son père, ébéniste d'art, le forme à la taille du bois. De 1888 à 1897, la famille LACOMBE séjourne régulièrement à Camaret où Georges retrouve l'écrivain Georges ANCEY, et André ANTOINE. De cette époque, datent le "Portrait de Julie" et "La Petite fille au panier".
  
  En 1892, Georges LACOMBE se lie avec Paul SERUSIER et Paul GAUGUIN (1893-1894). En janvier 1893, il entre dans le groupe des "Nabis" de Pont-Aven. Il devient l'ami de Pierre BONNARD, Maurice DENIS, Paul RANSON… On le surnomme "Le Nabi sculpteur". Les sculptures sur bois se succèdent : "Danse bretonne", "Isis", "Le Christ", "Marie-Madeleine" (1897-1899).
  
  Le 31 mai 1897, Georges LACOMBE épouse Marthe WENGER. Le couple s'installe dans la propriété de "L'Hermitage" à Saint-Nicolas-des-Bois, à l'entrée de la Forêt d'Ecouves, sur la route d'Alençon.
  
  Sous l'influence du peintre néo-impressionniste Théo VAN RYSSELBERGH, Georges LACOMBE adopte le pointillisme. Amoureux de la forêt, il peint celle d'Ecouves : "Crépuscule au Vignage", "Neige normande", "Hiver" (1901-1902), "Futaie de hêtres", "Sous-bois", "Route dans la forêt d'Ecouves", "Le Vignage" (1905)… Lors d'un séjour dans le Midi l'hiver 1905, l'artiste adopte la technique des néo-impressionnistes et peint désormais des sous-bois riches en couleurs : "Chênes du Vignage", "Briante"… puis "Le Combat des cerfs" (1910). Il expose régulièrement à Paris et à Alençon, poursuivant son œuvre de peintre et de sculpteur jusqu'à sa mort le 29 juin 1916 à L'Hermitage. Il repose au cimetière de Saint-Nicolas-des-Bois.